Sur les autres fronts :

Front de l'Est

Front d'Afrique

Pearl Harbor

La mise au point de l'attaque sur Pearl Harbor a été confiée à l'amiral Yamamoto qui va surmonter tous les obstacles qui se présentent dans une telle opération :

Oahu est à 5.500 kilomètres du Japon et la flotte ne doit absolument pas être repérée.

Le silence radio sera de rigueur et la flotte n'emploiera pas les routes habituelles.

Le code naval japonais n'est pas sûr.

On va concevoir un code spécial très fiable pour l'expédition.

La rade est trop peu profonde pour des attaques à la torpille.

On prévoit la mise au point de torpilles avec des ailerons spéciaux pour pallier au manque de profondeur. Il faut également se souvenir que les anglais ont réalisé avec succès une en eaux peu profondes contre la flotte italienne en rade de Tarente le 11 novembre 1940.

On manque de renseignements sur les défenses de l'île.

On attaquera par le nord et un dimanche pour bénéficier au maximum de l'effet de surprise.

d'après l'article du journal "Le Monde" : Les chemins détournés de Pearl Harbor
(Rédigé par François Kersaudy et publié le 16.09.01)

7 décembre 1941

Forces japonaises

Forces américaines

 
sous les ordres de l'amiral Nagumo

 
sous les ordres de l'amiral Kimmel

Kaga, Akagi, Hiryu, Soryu, Shokaku, Zuikaku

Hiei, Kirishima

Tone, Chikuma

Abukuma

9

sous-marins de poche 6

392

Arizona, Oklahoma, California, West Virginia, Nevada, Maryland, Pennsylvania, Tennessee

New Orleans, San Francisco

Raleigh, Detroit, Helena, Honolulu, Phoenix, St Louis

29

 

Le 26 novembre 1941, la flotte japonaise quitte la baie d'Hitokappu, au sud des iles Kouriles. Elle fait route vers Hawaï sans émettre le moindre signal radio, loin des routes commerciales, le secret étant la clé du succès de l'opération

Le 2 décembre à 17h30 la flotte reçoit l'ordre d'attaquer : "Escaladez le mont Niitaka"

Porte-avions Kaga et Zuikaku

A l'aube du 7 décembre, après avoir été informé que tout est calme dans la base américaine et qu'aucun porte-avions ne se trouve à Pearl Harbor, l'amiral Nagumo fait mettre ses navires en position à 250 milles au nord de leur objectif.

4 heures : le destroyer Ward qui patrouille aux abords de Pearl Harbor cherche pendant une demie heure un sous marin signalé par le dragueur Condor mais ne trouve rien. Personne de décide de rendre compte de l'incident.

6 heures : les 183 appareils de la première vague d'assaut décollent des porte-avions. 49 bombardiers d'altitude, 51 bombardiers en piqué et 40 avions torpilleurs protégés par 43 chasseurs Zéro.

Détail de la première vague d'assaut

Aichi D3A1 prêts au décollage
Un Kate prend son envol
Un Zéro décole de l'Akagi

 

Carte de Pearl Harbor

Bien que prévenus de longue date, les américains ne croient pas en l'attaque :

Les chasseurs sont fièrement alignés sur les terrains d'aviation, aile contre aile pour éviter les sabotages.

Détail de l'aviation à Pearl

Aucun appareil n'est en patrouille si l'on excepte les 7 PBY de la marine, loin au sud-est.

Sur les 780 canons de la marine, seulement 1/4 ont leurs servants et à peine 4 des 31 batteries de l'Armée sont en place.

Par bonheur, les 2 porte-avions basés à Pearl Harbor sont en mer : le Lexington et l'Enterprise. Le Lexington transportant des avions à Midway et l'Enterprise ayant déposé 12 Wildcat à l'ile de Wake, est sur le chemin du retour

Aucun filet ne protège les bâtiments au mouillage, mesure jugée inutile du fait que la rade n'a que 12 mètres de fond.

6h40 : le cargo Antarès signale qu'il est suivi. Le Ward ouvre le feu à bout portant. Atteint de plein fouet, le kiosque disparaît. "Avons attaqué au canon un sous-marin dans la zone défensive"

7h02 : Lockard et Elliot, deux opérateurs radar repèrent des taches en provenance du nord-est à 132 miles et en formation. Personne ne les prend au sérieux, 12 forteresses volantes devant arriver de Californie dans la journée. Personne ne remarque que la direction d'où viennent les appareils n'est pas la bonne.

George E. Elliott
George E. Elliott
Station radar d'Opana
Station radar d'Opana
Joseph L. Lockard
Joseph L. Lockard

Les vagues d'assaut japonaises

7h48 : le capitaine Fuchida lance par radio le signal "To, To, To" qui signifie Combat en japonais.

Capitaine Fuchida
Capitaine Mitsuo Fuchida

7h53: Il annonce "Tora! Tora! Tora", prévenant l'escadre que l'effet de surprise va réussir. A Pearl Harbor, 96 bâtiments américains sont au mouillage parmi lesquels les 8 cuirassés de la flotte du Pacifique : Arizona, Nevada, Tennesse, Pennsylvannia, Maryland, Oklahoma, West Virginia et California.


L'ile Ford et le "Battleship Row"

Les japonais commencent par pilonner les terrains d'aviation pour anéantir toute éventuelle contre-attaque : le terrain d'aviation de la Marine (Kaneohe et Ford Island) sont détruits, tous les avions qui s'y trouvent forment un immense brasier. Deux minutes plus tard,les bases de l'Armée de terre (Wheeler, Bellows et Hickahm) subissent le même sort, ainsi que la base des Marines d'Ewa où les trois quarts des avions brûlent.

L'île Ford et les premiers coups au but
 
Le battleshiprow svictime des bombardiers d'altitude

7h55 : Le California est le premier touché, atteint par 2 torpilles.

Le California, en tête du battleshiprow

Des bombes suivent et en quelques minutes le cuirassé est entouré par les flammes, les réservoirs de mazout éventrés. L' Oklahoma reçoit 4 torpilles en moins d'une minute. Il donne fortement de la bande et chavire.


L'Oklahoma chaviré. Le Maryland derrière lui

L' Arizona est atteint par 8 bombes. L'une d'entre elles va mettre le feu sur le second pont où sont entreposés 800 kg de poudre noire, en violation des toutes les règles. Le navire semble bondir hors de l'eau et s'ouvre en deux . Il semble impossible qu'il y ait le moindre survivant.


L'explosion de l'Arizona (1.177 morts)
Cliquez sur l'image pour voir la video

L'Arizona coulé sur place

8h : Les avions torpilleurs frappent le bateau cible Utah, les croiseurs Raleigh et Helena ainsi que le mouilleur de mines Oglala qui sont gravement endommagés. Puis c'est le tour du cuirassé Nevada : atteint par une torpille, il pique du nez. Le Tennesssee et le West Virginia sont touchés à leur tour.

Attaque sur le West Virginia

Le Commandant en chef de la Flotte américaine du Pacifique envoie alors le télégramme suivant :

"Raid d'avions sur Pearl Harbor. Ce ne sont pas des exercices!"

Le célèbre message qui a stupéfait le monde 

Annonce de l'attaque par la radio

8h40 : La deuxième vague d'assaut, composée de 80 bombardiers en piqué et de 54 bombardiers d'altitude escortés de 33 chasseurs Zéro arrive sur la base. Cette fois les japonais sont attendus et la DCA américaine ouvre le feu sans toutefois leur infliger trop de pertes.

Détail de la deuxième vague d'assaut

9h06 : Les avions prennent pour cible les bassins où se trouve le cuirassé Pennsylvania et les contre-torpilleurs Cassin et Dawnes. Les trois bâtiments sont secoués par de violentes explosions.

Le Pennseylvania et les destroyers Cassin et Downes

Des cuves de mazout et des dépôts de munitions explosent de partout. Ils prennent également pour cible le Nevada qui appareille en passant devant le brasier de l'Arizona.

Le Nevada appareille et passe devant le Califronia

Le Nevada tente de gagner la haute mer

Il passe ensuite devant la coque renversée de l'Oklahoma mais, atteint par 6 bombes, il va s'échouer près du Pennsylvannia afin de ne pas s'échouer dans la passe, seule sortie de Pearl Harbor.

Trop atteint, le Nevada va s'chouer

Le Nevada échoué

9h45 : les avions de la deuxième vague regagnent leurs navires. Les japonais renoncent à chercher les deux porte-avions américains.

L'Arizona, l'Oklahoma et le California sont coulés sur place, le West Virginia brûle en s'enfonçant, le Nevada est échoué, le Maryland, le Tennessee et le Pennsylvania gravement endommagés.

Le brasier du Tenessee et du West Virginia

Le brasier du Tenessee et du West Virginia

Les américains viennent de perdre 18 bâtiments, coulés ou gravement endommagés, 188 avions détruits et 2.388 hommes. De leur côté les japonais n'ont perdu que 29 avions, 5 sous-marins de poche, 55 aviateurs et 9 sous-mariniers

Pertes américaines

 

Tués

Blessés
Marine
1 998
710
Corps des Marine's
109
69
Armée
233
364
Civils
48
35
Total
2 388
1 178

Détail des dommages du "Battleshiprow"

5 coulés : Arizona, Oklahoma, California, West Virginia, Nevada (échoué)

3 gravements endommagés : Maryland, Pennsylvania, Tennessee

188 détruits

 

Discours du président Roosevelt
le 8 décembre 1941
 

Discours du Président Roosevelt

President Roosevelt's Infamy speech
December 8, 1941